Par où commencer pour continuer ses études à l’étranger ?

Partir poursuivre ses études à l’étranger est une expérience unique et très enrichissante, mais elle demande une préparation assez longue. Il faut pouvoir répondre à toutes les questions que l’on se pose, constituer un dossier et entreprendre des formalités administratives. Quelles sont les différentes étapes à suivre ?

  1. Se renseigner sur le programme universitaire

Certes, vous disposez sur internet de toutes les informations, mais elles sont parfois décevantes une fois sur place. Il vous faudra aussi connaître les prérequis demandés par les enseignants, le mode d’évaluation, le type de cours dispensés (magistral, discussion, travaux pratiques…). Vous pourriez éventuellement vous rapprocher des enseignants pour en savoir davantage, les Anglo-saxons notamment sont plutôt ouverts à cette démarche.

  1. Intégrer un groupe de discussion

Grâce aux réseaux sociaux, vous pouvez entrer en contact avec de futurs étudiants de promo sur place ou d’anciens d’ailleurs. Vous obtiendrez toutes les réponses à vos questions : logement, style de vie sur le campus, coût de la vie, forfait de téléphone portable, bref tout ce qui touche à la vie pratique y compris les formalités.

  1. Préparer les formalités de départ

Vous devez demander un visa et un permis d’études. Prenez-y vous plusieurs mois à l’avance. Commencez par vous rendre au consulat ou à l’ambassade du pays concerné et renseignez-vous sur les démarches à accomplir.  N’oubliez pas de consulter aussi le bureau compétent de votre établissement d’attache.

  1. Choisir un mode d’hébergement

Étudiez votre futur logement en fonction de ce qui vous correspond le mieux : habiter sur le campus, louer une chambre chez l’habitant ou un appartement en colocation. Le budget sera très différent. Renseignez-vous sur les possibilités de bourse.

  1. Candidater

Il est temps de préparer votre dossier. Rassemblez vos diplômes secondaires et universitaires, vos relevés de notes, les actes civils et judiciaires réclamés et trouvez une traduction assermentée à Bordeaux pour leur donner un caractère officiel auprès des autorités publiques du pays concerné.  

  1. Vérifier vos vaccins

On n’y pense jamais assez, mais les vaccins sont importants, particulièrement dans certains pays. En Afrique ou en Amérique du Sud, on vous recommandera un vaccin contre la fièvre jaune, l’encéphalite japonaise, l’encéphalite à tiques, la fièvre typhoïde, les hépatites A et B, la rage, la grippe saisonnière.

Pour les vaccins les plus classiques, vérifiez ceux contre la rougeole qui fait parler d’elle actuellement, le BCG et le DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite).